An 627 : ton Dieu accomplit ta fantaisie !

An 627 : ton Dieu accomplit ta fantaisie !

2164
7
SHARE

— début de la traduction —

49 – (1464) – Abu Kourayb Mohammed bin al-Alaa nous a dit : Abu Oussama nous a dit d’après Hicham, d’après sont père, d’après Aicha :

J’étais jalouse des femmes qui s’étaient offertes au messager d’Allah. Et je disais : comment la femme peut-elle s’offrir ? [1]

Mais quand Allah a révélé ce verset : « Tu fais attendre qui tu veux d’entre elles, et tu héberges chez toi qui tu veux. Puis il ne t’est fait aucun grief si tu invites chez toi l’une de celles que tu avais écartées. » [Al-Ahzab : 51] j’ai dit : je jure au nom d’Allah que je vois que ton Dieu ne fait que se précipiter pour accomplir ta fantaisie.

— fin de la traduction —

 

Notes de traduction :

[1] : Aicha fait allusion au verset précèdent celui qui est cité dans le hadith, c’est-à-dire le verset 33:50 où, par le biais du Coran, Dieu donne une autorisation explicite et exclusive au prophète d’accepter les femmes qui viennent s’offrir à lui (voir verset ici)

 

Page(s):

Sahih-Muslim-page-670-r

Cliquez pour agrandir

 

Source:

Sahih Muslim

De : Muslim ibn al-Hadjaj

Page 670

 

Analyse:

Alors que nous glissons progressivement vers la fin de la vie du prophète des musulmans, les versets coraniques semblent de plus en plus aller dans le sens de ses tendances personnelles. Sa femme Aicha, fille d’Abu Bakr, va lâcher une véritable bombe : c’est un des hadiths les plus forts dans le domaine de remise en doute de son mari. En plus, il vient de Sahih Muslim ! A ce stade, elle ne croit plus du tout que Mohammed soit prophète de quoi que ce soit.

Au sommet de son succès, le prophète commençait à recevoir des femmes qui voulaient s’offrir à lui. Si on suit les codes islamiques mais aussi les codes rigides de la société de l’époque, accepter ces femmes serait discutable.

Voici donc Allah qui vient au secours avec une autorisation personnelle et exclusive de profiter des femmes qui se donnent en offrande (lire verset 33:50 plus bas).

Aicha avait déjà été scandalisée par ce verset et y a beaucoup de narrations d’elle où elle exprime son horreur devant ces femmes qui viennent se donner.

Le verset suivant 33 :51 que le hadith cite vient enfoncer le clou. Dieu lui dit : Tu fais attendre qui tu veux d’entre elles, et tu héberges chez toi qui tu veux. (voir capture)

Aicha ne peut plus tenir et lui dit : je jure au nom d’Allah que je vois que ton Dieu ne fait que se précipiter pour accomplir ta fantaisie !

Pour éviter ce genre de témoignages accablants, les chiites prennent une voie de sortie consistant à dire que Aicha est l’ennemie de l’islam et elle n’a jamais cru au prophète… donc cela explique ses prises de positions. Oui mais : ceci ne règle pas le problème parce que les versets sont dans le Coran et même sans Aicha, n’importe qui les lisant tire une conclusion similaire.

C’est une chose que d’affirmer avoir une expérience spirituelle, entendre des messages divins… etc. mais l’expérience devient douteuse quand elle commence à explicitement permettre à celui qui la vit de profiter sexuellement de femmes qui croient en son expérience.

Voici le verset 33:50 dans son intégralité avec sauts de lignes :

Ô Prophète ! Nous t’avons rendue licites :

  • tes épouses à qui tu as donné leur mahr (dot),
  • ce que tu as possédé légalement parmi les captives [ou esclaves] qu’Allah t’a destinées,
  • les filles de ton oncle paternel,
  • les filles de tes tantes paternelles,
  • les filles de ton oncle maternel,
  • et les filles de tes tantes maternelles, – celles qui avaient émigré en ta compagnie, –
  • ainsi que toute femme croyante si elle fait don de sa personne au Prophète, pourvu que le Prophète consente à se marier avec elle : c’est là un privilège pour toi, à l’exclusion des autres croyants.

 Nous savons certes, ce que nous leur avons imposé au sujet de leurs épouses et des esclaves qu’ils possèdent, afin qu’il n’eût donc point de blâme contre toi. Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

(voir capture d’écran du verset en Arabe et en Français)

 

Télécharger le livre PDF en Arabe pour vérifier vous-même :

thumbnail of Sahih-Muslim

(Cliquez sur l’image pour ouvrir le PDF dans votre navigateur)

 

Articles Connexes :

Aicha doute du prophète et reçoit une baffe de son père

7 COMMENTS

LEAVE A REPLY