J’ai été fait vainqueur par la terreur

J’ai été fait vainqueur par la terreur

1614
0
SHARE

— Début de la traduction —

2815 : Yahia bin Boukayr nous a dit : Al-Laith nous a dit, d’après Ouqayl, d’après ibn Shihab, d’après Saïd bin al-Moussayab, d’après Abu Hourayra :

Le prophète a dit : « J’ai été envoyé avec l’ensemble de la Parole. J’ai été fait vainqueur par la terreur. Pendant que je dormais, on m’a apporté les clés de tous les coffres de la terre et elles ont été placées entre mes mains »

— fin de la traduction —

 

Page(s) :

Boukhari-Terrorisme

Cliquez pour agrandir

 

Source :

Sahih Boukhari

De : Muhammed al-Boukhari (810 – 870)

Page 1087

 

Analyse :

Un hadith des classiques d’Abi Hourayra ! Ce SDF avait côtoyé le prophète – de loin – pendant les 2 dernières années de sa vie mais on rapporte de lui plus de hadiths que des intimes qui l’ont côtoyé pendant 20 ans.

Dès la mort du prophète, il commença à raconter du hadith de manière industrielle tout en s’enrichissant. A la fin sa vie, c’était un homme qui vivait dans des châteaux, s’habillait de soie et avait les meilleures femmes.

Une bonne partie de la religion sunnite est fondée sur les hadiths d’Abu Hourayra.

Parce que leurs califes étaient des terroristes qui envoyaient des armées d’assassins leur ouvrir « les coffres de la terre », les cheikhs des sunnites n’hésitent pas à présenter leur prophète de la même manière.

Grace à cette dialectique, l’islam sunnite est devenu une source d’inspiration pour plus de 300 groupes terroristes de par le monde : ISIS / EI, Al-Qaïda, Al-Nosra, Boko Harram, GIA, les Shebabs, les Talibans… etc. Ce n’est pas un accident mais le fruit d’un système qui au-delà des cultures, des langues et des ethnies continue à inspirer les mêmes crimes.

Télécharger le livre PDF en Arabe pour vérifier vous-même :

thumbnail of Sahih-Boukhari-complet

(Cliquez sur l’image pour ouvrir le PDF dans votre navigateur)

 

Articles Connexes:

J’ai été envoyé pour frapper les nuques

Allah rigole des tueries et envoie l’assassin et la victime au paradis

Je suis venu avec l’égorgement

LEAVE A REPLY