Dieu intervient par un verset dans une dispute triviale

Dieu intervient par un verset dans une dispute triviale

1041
0
SHARE

— Début de la traduction —

34 – (…) Mohammed bin al-Muthanna et Ibn Bachar nous ont dit (et les mots exacts sont ceux d’Ibn al-Muthanna) : Mohammed bin Jafar nous a dit, Chou’aba nous a dit, d’après Simak bin Harb, d’après Mousaab bin Saad, d’après son père qui a dit :

Quatre versets ont été révélés à mon sujet. J’ai pris un sabre et je l’ai emmené chez le prophète en disant :

– O messager d’Allah, donne-le-moi en tant que part du butin

– Il a répondu : pose-le !

Puis le prophète s’est levé et a dit : pose-le là où tu l’as pris

Il s’est levé {aussi} et il a dit : donne-le-moi en tant que part du butin O messager d’Allah

Il a répondu : pose-le !

Il s’est levé et il a dit : O messager d’Allah, donne-le-moi en tant que part du butin. Fait-t-on de moi un homme sans richesses ?

Le prophète lui a dit : pose-le là où tu l’as pris

Puis, ce verset a été révélé : « Ils t’interrogent au sujet du butin. Dis : “Le butin est à Allah et à Son messager.” » [1]

— fin de la traduction —

 

Notes de traduction

[1] : Soura du Butin (Soura 8), verset 1. Voir capture d’écran du verset

 

Page(s) :

Sahih-Muslim-page-834-butin---

Cliquez pour agrandir

Source :

Sahih Muslim

De : Muslim ibn al-Hadjaj

Page 834 (Chapitre du djihad)

 

Analyse :

Voici comment le Coran a été révélé : pendant plus de 20 ans, Dieu intervenait directement pour des petites ou de grosses affaires et tranchait des questions, parfois triviales, par un verset.

On peut qu’imaginer la scène ici où le prophète à bout de souffle avec ce gars qui voulait un sabre d’un butin dire soudain : révélation ! Le butin est à Allah et à Son messager !

On est aussi surpris de voir Dieu, sensé tout posséder, avoir besoin (yaftaqirou) d’un sabre pris à une tribu vaincue.

Mais nous sommes vers la fin de la période de révélation et les versets ont toujours cette tendance :

A – d’arranger le prophète (voir la critique d’Aicha)

B – de confondre entre lui et Dieu (voir l’histoire des palmiers des juifs)

A tel point que sa femme Aicha finit par le critiquer ouvertement sur cela (voir articles connexes ci-dessous)

Télécharger le livre PDF en Arabe pour vérifier vous-même :

thumbnail of Sahih-Muslim

(Cliquez sur l’image pour ouvrir le PDF dans votre navigateur)

Articles Connexes :

An 625 (été) – Le prophète brule les palmiers des juifs et le Coran justifie

An 627 : ton Dieu accomplit ta fantaisie !

LEAVE A REPLY