L’esclave est un bien comme une bête

L’esclave est un bien comme une bête

94
3
SHARE

— Début de la traduction —

Si l’esclave est fait prisonnier, il devient la propriété des musulmans. Parce que c’est un bien qui a été accaparé et devient donc la propriété des pillards; comme une bête.

Et si l’imam voit qu’il faut le tuer parce qu’il y a un mal à le laisser vivant, il serait licite de le tuer. Parce qu’une telle personne n’a aucune valeur; il est comme l’apostat.

— fin de la traduction —

 

Notes de traduction

[1] : Le sunnisme tue l’apostat parce qu’en quittant l’islam, la personne renie son allégeance au calife. L’islam et l’allégeance à un calife sont la même chose en islam sunnite. D’ailleurs, tous les musulmans sunnites qui meurent sans avoir fait d’allégeance à un calife iront en enfer.

 

Page(s) :

Ibn-Qodama-13-page49-esclavage-

Cliquez pour agrandir

 

Source :

Al-Moghni

De : Ibn Qodama (1147 – 1223)

Volume 13, page 49

Al-Moghni fil al-Fiqh est un livre encyclopédique (15 tomes de 750 pages) qui est le livre de chevet de tous les étudiants en Charia, théologie sunnite et même droit islamique. Il suffit de lire les thèses de droit dans les pays musulmans et Al-Moghni se trouve toujours en bonne position des références utilisées.

 

Analyse :

Voici encore un cas où l’esclave est considéré comme une simple bête. Pris lors d’un combat, ce prisonnier peut-être tué sans forme de procès parce qu’il ne vaut pas plus qu’une « bête ».

L’islam n’a jamais tenté de mettre fin à l’esclavage comme le disent les apologistes modernes. Au contraire, à chaque guerre, le plus souvent d’agression, des milliers de gens se retrouvaient sous les fers et étaient vendus sur les marchés.

Par contre, contrairement aux occidentaux qui avaient tendance à mettre en esclavage les personnes de couleur noire, chez les musulmans, l’équivalent du noir était tout non musulman. Des personnes de toutes couleurs et origines sociales étaient transformées en esclaves au fur et à mesure des guerres d’expansion des califats sunnites (Lire la biographie de Cervantès, l’auteur de Don Quichotte. Il a été fait prisonnier lors de l’attaque d’un navire de transport civil puis vendu sur un marché à Alger).

Notez que c’est l’imam qui décide de la mise à mort. Dans l’école sunnite, l’imam est nommé par le calife et peut devenir un chef de guerre une fois que le djihad annuel est lancé.

Télécharger le livre PDF pour vérifier vous-même :

thumbnail of Ibn-Qodama-al-Moghni-volume-13-

(Cliquez sur l’image pour ouvrir le PDF dans votre navigateur)

Articles Connexes :

Ibn Omar palpe une esclave sur le marché

Les clients palpent les esclaves au marché de la Mecque

An 715 – le califat compte les Esclaves Maghrébins en « têtes » comme du bétail

 

3 COMMENTS

LEAVE A REPLY