An 647 – Décapitation et Takbir en Tunisie. Le califat attaque, tue...

An 647 – Décapitation et Takbir en Tunisie. Le califat attaque, tue et pille

587
3
SHARE

— Début de la traduction —

Abdallah bin Al-Zoubayr [1] a dit :

J’ai regardé le roi Grégoire [2] assis sur un cheval alors que deux servantes le protégeaient du soleil avec des plumes de paon. J’ai alors demandé à Abdallah bin Saad bin Abi Sarh [3] de me détacher des hommes pour protéger mes arrières pour que j’aille au roi. Il m’a accordé un groupe d’hommes courageux et leur a demandé de couvrir mes arrières.

J’ai traversé les rangs en allant vers le roi et tout le monde pensait que j’avais un message pour lui. Quand je me suis approché de lui, il a deviné mes mauvaises intentions et a essayé de fuir. Je l’ai poursuivi et je l’ai transpercé avec mon javelot. Puis, je l’ai frappé avec mon épée et pris sa tête que je plaçais sur le javelot en criant « Allah Akbar ». Quand les Berbères [4] ont vu cela, ils se sont mis à fuir comme des oiseaux. Les musulmans les ont suivis tuant et emprisonnant. Ils ont pris des butins énormes, beaucoup d’argent et un très grand nombre d’esclaves.

Ceci arriva dans une ville qui s’appelle Sbeïtla à deux jours de marche de Kairouan. Et c’était la première bataille qui a rendu célèbre Abdallah bin Al-Zoubayr qu’Allah le bénisse, qu’il bénisse son père et leurs compagnons dans leur ensemble.

— fin de la traduction —

 

Notes de traduction

[1] : Abdallah bin Al-Zoubayr est le fils de Zoubayr ibn al-Awam. Dans le sunnisme ce dernier est officiellement au-dessus de la justice divine (moubachar bil Janah). Dans le chiisme il est maudit. Son fils Abdallah est devenu un conquérant pour le califat et on le voit ici propageant l’islam.

[2] : Grégoire le Patricien. Etait le dirigeant byzantin de la région incluant la Tunisie et une partie de l’Algérie modernes. N’avait pas le titre de roi mais les assaillants l’ont pris pour un roi. [wiki : an]

[3] : Abdallah bin Saad bin Abi Sarh [wiki: ar, fr, en] ; demi-frère du caliphe Othmane (ils ont été chez la même nourrice). Il est évoqué en de très mauvais termes dans le Coran verset 6:49 [voir Tafssir Tabari de ce verset].

q-6-93

Cliquez pour agrandir

Il travaillait comme scribe chez le prophète [on apprend au passage que le prophète dictait le Coran à des scribes à son époque déjà !] et souvent il falsifiait l’écriture. Il a ensuite quitté l’islam fui à la Mecque quand le prophète vivait à Médine. Par la suite, Othman lui obtient un pardon à l’arraché (il était condamné à mort) mais sa réputation restera très mauvaise.

[4] : Les berbères sont les habitants d’origine de la Tunisie et de l’Algérie. Ils se déclarent tous arabes aujourd’hui mais ils ne descendent pas des arabes. Leur ancêtres dont ils ont trahi la mémoire ne sont pas les saoudiens mais les berbères.

 

Page(s) :

decapitation-daesh-style-tunisie

Cliquez pour agrandir

 

Source :

Al Bidaya wa al-Nihaya

De : Ibn Kathir

Volume 10, Page 227

 

Analyse :

Cette histoire venant de l’historien exégète Ibn Kathir (on la trouve aussi chez Tabari), brise deux mensonges que les écoles du Maghreb mettent dans la tête des enfants.

1 – Le djihad est défensif… et offensif ! Ces arabes qui – de leur propre aveu – attaquent, décapitent, pillent, mettent en esclavage sont à près de 4000 km de leurs lieux de naissance et d’habitation. Ils attaquèrent des populations qui ne les avaient jamais attaqués auparavant.

2 – Les conquêtes arabes pour « propager l’islam » avaient surtout pour rôle de soumettre plus de terres au califat et piller leurs biens. L’islam n’est PAS arrivé par des missionnaires qui expliquaient « la beauté de cette religion » comme des générations d’instituteurs menteurs, complices ou ignorants expliquent ! Les propres sources des conquérants racontent des tueries, des actes de barbarie et de terreur.

Le même modus operandi se poursuivit pendant des siècles avec chaque fois le même scenario : populations soumises à la rançon (jiziya), massacres, déportations, terreur… partout à des milliers de kilomètres à la ronde. Il a fallu attendre l’an 1095, soit près de 5 siècles d’attaques permanentes, pour que le Pape Urbain II lance la première croisade contre le califat. Les petits Maghrébins, qui n’étaient même pas les destinataires de cette croisade, pleurent jusqu’à maintenant cette « terrible injustice ».

Les terroristes d’aujourd’hui proclament vouloir venger cette injustice des croisades alors que ces croisades – encore une fois – visaient ceux qui massacraient leurs ancêtres.

 

Télécharger le livre PDF en Arabe pour vérifier vous-même :

thumbnail of Bidaya-Nihaya-vol-10

(Cliquez sur l’image pour ouvrir le PDF dans votre navigateur)

 

Articles Connexes :

An 715 – le califat compte les Esclaves Maghrébins en « têtes » comme du bétail

3 COMMENTS

  1. C’est exactement ce qui se passe contre Israël : les Juifs habitent cette Terre depuis 5.000 ans. Les Juifs s’appelaient les HEBREUX et Israël s’appelait la JUDEE-SAMARIE. En l’an 3.000 avant Jésus Christ (Juif et rabbin), les Romains sont arrivés en Judée-Samarie et ont fait la guerre contre les Hébreux. Les Romains ont gagné la guerre. Ils ont exigé que la Judée-Samarie change de nom et s’appelle PALESTINE et que les Hébreux deviennent des PALESTINIENS. Battus par les Romains, les Juifs se sont exilés pour les trois-quarts pour se fixer autour du Bassin Méditerranéen, en Europe, Espagne, Italie, France. Un quart des Juifs sont restés en Palestine jusqu’en 1948 date à laquelle a eu lieu la Renaissance/Reconstruction/Indépendance de cette Terre devenue Israël. Les arabes qui se disent “palestiniens” sont issus d’Egypte (Yasser Arafat était né en Egypte mais s’est auto-proclamé Chef des “palestiniens”) et d’Arabie Saoudite. Comme toujours les arabo-musulmans veulent s’approprier des terres qui ne leur appartiennent pas pour les islamiser. C’est le cas pour Israël qu’ils veulent s’approprier et cela dure depuis 70 ans.

    ______________________________

    Les Berbères habitaient le Maghreb. Souvent blonds aux yeux bleus, ils n’étaient pas musulmans. Les arabo-musulmans les ont forcés à se convertir à l’islam. En cas de refus ils les décapitaient.

    Il se passe actuellement le même scénario en Syrie, Irak, Libye : les Chrétiens, présents sur ces terres depuis 2.000 ans sont convertis de force ou tués. Et le Pape laisse faire !

  2. Louis IX de France a bien fait une croisade en Tunisie (en fait, il était en escale à la Goulette et a pris Tunis (Carthage). Mais il est mort de maladie peu après.

LEAVE A REPLY