Cas d’échangisme dans Sahih Boukhari

Cas d’échangisme dans Sahih Boukhari

96
0
SHARE

— début de la traduction —

1943 Abd al-Aziz bin Abdallah nous a parlé : Ibrahim bin Saad nous a parlé d’après son père, d’après son grand-père qui a dit :

Abd al-Rahman bin Aouf qu’Allah le bénisse a dit : quand nous sommes arrivés à Médine [1], le messager d’Allah a créé des liens de fraternité entre moi et Saad bin al-Rabiaa.

Saad bin al-Rabiaa {m’a} donc dit : je suis le plus fortuné parmi les Ansars, je partage ma fortune avec toi. Et regarde parmi mes épouses laquelle tu aimes, et j’y renonce. Dès qu’elle devient hallal [2], tu pourras l’épouser.

Abd al-Rahman a répondu : je n’ai pas besoin de cela.

— fin de la traduction —

 

Notes de traduction :

[1] : Ceci se passe quand les premiers musulmans ont fui de la Mecque et ont été accueillis à Médine.

[2] : C’est-à-dire qu’elle a ses règles pour vérifier qu’elle n’est pas enceinte

 

Page(s):

Boukhari-page-722-echangisme

Cliquez pour agrandir

 

Source:

Sahih Boukhari

De : al-Boukhari

Page 722 (chapitre sur les ventes)

 

Analyse:

Ah le « bon Salaf », le « Salaf al-Salih », il n’y a que ça de vrai ! Pousser la fraternité jusqu’à offrir son épouse, ce n’est pas un habitant du Groenland aux penchants échangistes qui va critiquer.

Dans le hadith suivant (1944), il y a juste une variante : Saad offre la moitié de sa fortune et la moitié de ses femmes. Heureusement, que al-Rahman, seigneur, refuse. Il demande à son nouveau « frère » de lui indiquer où se trouve le marché. Il y va et la ligne suivante nous dit qu’il s’était marié. Si on dit qu’il a acheté une femme au souk (ca se vendait, voir ici) on nous dira « objection votre honneur ! Spéculation ! ».

Si vous êtes salafiste et que vous vous réclamez de ces générations parfaites, vous devez faire comme Saad et offrir votre femme à votre meilleur ami.

L’échange de femmes s’appelle de l’échangisme et il y a des clubs pour cela. Vous pouvez le couvrir sous un discours religieux, fraternel… comme vous voulez, le résultat net est que vous avez donné votre épouse à un type que vous appréciez bien.

En plus, cela vient de Boukhari ! Le livre le plus vrai après le Coran. Ecrit donc par le meilleur auteur après Dieu !

A force de vénérer des grimoires du Moyen Age sans les lire, vous donnez un chèque en blanc à un contenu dont vous seriez le premier à avoir honte !

 

Télécharger le livre PDF en Arabe pour vérifier vous-même :

thumbnail of Sahih-Boukhari-complet

(Cliquez sur l’image pour ouvrir le PDF dans votre navigateur)

 

Articles Connexes:

An 744 – Le calife incestueux qui voulait se saouler sur la Kaaba

Abbassides: Al-Kisa’i couchait avec de jeunes garçons (et buvait)

LEAVE A REPLY