An ~637 : Aimer la mort plus que la vie

An ~637 : Aimer la mort plus que la vie

543
1
SHARE

— début de la traduction —

34308Abu Oussama nous a dit : nous avons été informés par Moujalid qui a dit : nous avons été informés par Amir qui a dit :

Khalid ibn al-Walid a écrit un message aux responsables des Perses. Il était lui-même à al-Hira [1] et il a donné le message à Baqila.

Amir a dit : j’ai lu le message chez Baqila. Il disait :

“Au nom d’Allah clément et miséricordieux. De Khalid ibn al-Walid aux dirigeants de la Perse.

Salutations à celui qui suit la voie de la vérité. Je remercie devant vous Allah qui est le seul Dieu.

Je remercie Allah qui a arrêté la clémence pour vous,  qui a créé la discorde chez-vous et qui vous a rendu faibles. Signez moi un accord de dhimmitude et ramenez moi une jiziya.

Si vous ne le faites pas, je jure au nom d’Allah, la seule divinité qui soit, que je vais marcher vers vous avec des hommes qui aiment la mort comme vous aimez la vie.

Salutations à celui qui suit la voie de la vérité.”

— fin de la traduction —

 

Notes de traduction :

[1] : C’est une ville d’Irak [wiki : ar, fr, an]

 

Page(s):

culte-de-la-mort

Cliquez pour agrandir

 

Source:

Moussanaf ibn Abi Chayba

De : Ibn abi Chayba (ou aussi: Ibn abi Shayba) – 775 – 849  [wiki: ar, de]

Volume 11, page 251

 

Analyse:

Cette affirmation d’aimer la mort comme la vie, ou la mort plus que la vie en islam, a souvent été attribué à Golda Meir. En fait, elle est plus ancienne que cela. On la trouve ici dans la plume de Khalid ibn al-Walid qui était le mercenaire du premier calife.

Les livres islamiques décrivent ce Khalid comme un assassin, un violeur et une brute qui massacre des villages entiers aux ordres du califat. En même temps, des écoles et des maternelles portent son nom… après, on se demande d’où vient le terrorisme dans le monde islamique ? C’est en vénérant les anciens terroristes et les livrant en exemple parfait aux enfants qu’on finit avec des égorgeurs et des poseurs de bombes.

Si vous voulez que vos enfants soient bien ajustés dans ce monde, donnez-leur de bons exemples. Khalid ibn al-Walid était un DAEASHI. Si votre maternelle porte son nom, imprimez les articles de ce site, rassemblez des parents et allez voir vos autorités.

Le culte de la mort est intimement lié à la culture du califat islamique. Il s’explique simplement : les hommes de pouvoir avaient besoin que chaque année des milliers de leurs administrés aillent faire la guerre pour eux. Ils devaient attaquer des pays voisins pour ramener des femmes, des richesses et des biens de bouche. Le calife devait renouveler son harem et sa fortune qu’il gaspillait.

Comment une mère ou un père accepte-t-il d’envoyer ses enfants de 20 ans se faire tuer pour ramener au calife de quoi avoir un coït ? Comment trouver acceptable, voir génial, de mourir pour que l’homme politique améliore son luxe ?

La réponse : le culte de la mort. Le discours est : allez mourir pour moi et vous allez voir ce qui vous attend après la vie ! Que de belles choses ! C’est une promesse du type « arnaque du Nigeria ». Le gars vous demande de verser 300 Euros par Western Union en vous promettant un virement de 10 millions. Le calife vous demande de verser votre sang et celui de vos proches en échange d’une très belle vie une fois que… vous êtes mort. Si vous croyez en cela, c’est que vous avez le quotient intellectuel d’un petit singe et ceux qui vous manipulent le savent.

NB : il est difficile de dater ce message avec précision parce que le livre d’Ibn Abi Chayba ne donne pas d’année précise. Par contre nous sommes très tôt dans l’histoire de l’islam post-prophète. Il suffit de savoir que Khalid ibn al-Walid a connu prophète des musulmans et qu’il est mort environ 10 ans après lui.

 

Télécharger le livre PDF en Arabe pour vérifier vous-même :

thumbnail of Moussanaf-Ibn-Abi-Chayba-Volume-11

(Cliquez sur l’image puis encore à la page suivante pour ouvrir le PDF dans votre navigateur)

 

Articles Connexes :

Des têtes d’hommes en supports de marmittes

Khalid ibn al-Walid mange sur un cadavre

Le caliphe Abu Bakr donne des ordres d’extermination et d’esclavage

1 COMMENT

LEAVE A REPLY