Khalid ibn al-Walid mange sur un cadavre

Khalid ibn al-Walid mange sur un cadavre

671
5
SHARE

 

— Début de la traduction —

34312 – Nous avons été informés par Hachim d’après Houssayn qui a dit :

Quand Khalid bin al-Walid est arrivé ici, il a rencontré un groupe de vieux Perses conduits par un homme qui s’appelait Hazaaramrad. Cet homme était très fort et doté d’un grand courage.

Khalid ibn al-Walid l’a tué puis a demandé un repas et il a mangé en s’accoudant sur son corps. C’est à dire sur son cadavre.

— Fin de la traduction —

 

Page(s) :

 Khalid ibn al-Walid mange sur un cadavre

Cliquez pour agrandir la page

 

 

Source :

Moussanaf ibn Abi Chayba

De : Ibn abi Chayba (ou aussi: Ibn abi Shayba)

Volume 11, page 252

 

Analyse :

Khalid bin al-Walid était un des nombreux mercenaires du calife Abu Bakr. Lui, il rentre sous la catégorie « monstre mangeur ». Il y a une unité des différents récits sur son caractère : il associe la mort à la nourriture. On l’a déjà vu dans une autre histoire en train d’utiliser des têtes humaines tranchées pour soutenir des bouilloires de soupe (voir ici).

A noter qu’on trouve cette attitude chez des califes comme les Abbâssides (voir al-Saffah) qui blessaient mortellement des gens, posaient des tapis dessus et s’installaient sur les mourants pour manger. Des vies sortantes de corps en sang devaient, à leur sens, améliorer le goût de la chorba.

Comment ces hommes politiques et leurs mercenaires sont devenus des modèles de vertu dans la société d’aujourd’hui ? Cela montre comment l’establishment politique a pris en charge la religion islamique et en a fait un culte sa propre gloire. Depuis toujours, les rois et autres dirigeants ont voulu contrôler les consciences des gens par le biais de la religion. Aucune religion n’a échappé à de telles influences, mais en islam, c’est réussi au point de la caricature.

NB: Cet homme avait probablement des tendances cannibales / anthropophages. Ces délires ressortent chez les gens qui l’admirent et s’en servent comme modèle. On se souvient du terroriste d’ISIS / EI qui avait mangé le cœur d’un soldat syrien devant la caméra.

 

Télécharger le livre PDF en Arabe pour vérifier vous-même :

thumbnail of Moussanaf-Ibn-Abi-Chayba-Volume-11

(Cliquez sur l’image pour ouvrir le PDF dans votre navigateur)

 

Articles Connexes :

Des têtes d’hommes en supports de marmittes

 

5 COMMENTS

  1. Cher Monsieur je ne peux me retenir ce soir de vous dire toute mon admiration, et même ma compassion, pour votre courage et votre ténacité … On devine un certain désespoir et en même temps une volonté “d’y aller” malgré tout ! Vous faites un énorme travail depuis longtemps et maintenant ces traductions : je ne pouvais pas imaginer que ces livres collectionnés par les “savants” contenaient de telles choses innommables … Le sentiment de méfiance, d’incompréhension , de dégoût même que j’éprouve depuis longtemps envers ces musulmans que j’ai observé et subi, se transforme presqu’en sentiment de pitié pour eux, qui ont reçu cela en héritage.
    Merci pour le courage, merci pour la vérité et merci pour l’humour et le style!

  2. ce ne pas vrai tout ca ce pour salir le nom d’un grand stratege de l’histoire .je sais que les occidentaux ont la haine de grand genie de l’histoire ne pas de leurs continent car il etait fort plus que meme a alexandre le grand,gengs khan qui une mauvaise fin mais khalid a combatu plus de 100 bataile sans defaite meme blessure ,il a fait beaucoup de miracle dans different bataille par exemple la bataille de muta.vs aprend le mansonge sans honte.

LEAVE A REPLY