Le caliphe Omar invente la prière du Ramadan (tarawih)

Le caliphe Omar invente la prière du Ramadan (tarawih)

1822
1
SHARE

—- Début de la traduction —-

1906 – Et d’après Chihab, d’après Ourwa ibn al-Zoubayr, d’après Abdalrahman bin Abd al-Qari que :

Je suis sorti avec Omar ibn al-Khattab une nuit de Ramadan pour aller à la mosquée. Les gens étaient isolés et éparpillés chaque homme priant pour lui-même ou bien chaque homme priant avec un tout petit groupe.

Omar a dit : je pense que si je rassemble ceux-là derrière un seul lecteur ça serait mieux. Il les a donc tous assemblés derrière Abi bin Kaab.

Puis, je suis sorti avec lui une autre nuit et nous avons trouvés les gens priant derrière un seul lecteur.

Omar dit : quelle belle invention !

— Fin de la traduction —

 

 

Page(s) :

Sahih-Boukhari-page-707-tarawih

Cliquez pour agrandir

 

Source :

Sahih Boukhari

De : al-Boukhari

Page 707

 

Analyse :

De l’époque du prophète Mohammed, il était interdit de faire des prières non obligatoires (nawafil) en groupe. La logique était que ces prières sont une volonté personnelle que chaque musulman est totalement libre de les faire ou pas. Le fait de les organiser à la mosquée et les faire en groupe créée un sens d’obligation.

Le renvoi de bas de page indique clairement que le prophète Mohammed ne faisait pas cette prière en groupe pour qu’elle ne devienne pas obligatoire.

Au moment de ce hadith, le prophète est mort depuis plusieurs années et Omar est calife. Il invente donc cette prière que les gens font jusqu’à maintenant. Quand on va dans les pays musulmans pendant le Ramadan, dans l’heure après la rupture du jeûne les mosquées se remplissent pour une prière très longue qui dépasse l’heure. C’est les « tarawih » inventées par le prophète officieux de l’islam : Omar.

Cet exemple montre que l’islam, soit disant finalisé de la vie du prophète, a continué à évoluer au grès des hommes politiques comme Omar. Même les versets du Coran ont officiellement changé après la mort du prophète puisque nous savons qu’une bête en a mangé une partie qui a été perdue pour toujours (voir ici).

Ce qui frappe aussi c’est la fierté d’Omar et la terminologie utilisée : une invention (bid’aa). Alors que tous les musulmans apprennent à la mosquée que « toute invention [en religion] est un égarement qui conduit à l’enfer ».

C’est encore un élément à verser au dossier du : prophète Omar ibn al-Khattab.

NB : à la page suivante, 708, le hadith 1909 d’après Aicha la femme du prophète elle dit : que durant le Ramadan, le prophète ne changeait rien à sa prière… Voir page en Arabe (hadith 1909)

 

Télécharger le livre PDF en Arabe pour vérifier vous-même :

thumbnail of Sahih-Boukhari-complet

(Cliquez sur l’image pour ouvrir le PDF dans votre navigateur)

 

Articles Connexes :

Lapidation : Le Caliphe Omar invente un verset coranique

Le Coran dit ce que le calife Omar dit

Le calife Omar : le prophète officieux

 

 

 

1 COMMENT

LEAVE A REPLY