Le calife Omar : le prophète officieux

Le calife Omar : le prophète officieux

1078
6
SHARE

—- Début de la traduction —-

3682 – (Solide) Nous avons été informés par Salam bin Chabib, nous avons été informés par al-Moqri, d’après Haywa bin Chari’h, d’apres Bikr bin Amrou, d’apres Michra’h bin Ha’aane :

Oukba bin Amer a dit que le prophète a dit : « s’il devait y avoir un prophète après-moi, qu’il soit Omar ibn al-Khattab ».

Hadith solide [1] singulier [1] nous le connaissons que d’après  Michra’h bin Ha’aane

— Fin de la traduction —

 

Notes de traduction :

[1] : Hassan en Arabe. Légèrement en-dessous du Sahih (Authentique) mais reste très solide et acceptable comme outil de preuve (houdja).

[2] Singulier (Gharib) est un terme utilisé par Thirmidi pour tout type de hadith qu’on ne connait qu’au travers une seule et unique chaine de narration. Cette appellation peut même s’appliquer au hadith Sahih.

 

 

Page(s) :

Thirmidi-page-577

Cliquez pour agrandir

Thirmidi-page-577-zoom

Cliquez pour zoomer

 

Source :

Jami’a al Thirmidi (dit aussi Sunnan al-Thirmidi)

De : al-Thirmidi

Page 577

 

Analyse :

Ici, nous arrivons aux confins de la doctrine islamique.

Au travers de très nombreuses narrations de ce type, les sunnites glorifient Omar au point de remettre en cause les fondamentaux de leur religion. Ce livre est un des 6 livres piliers du sunnisme au même titre que Sahih Boukhari ou Sahih Muslim. Ce n’est donc pas une publication latérale qu’on peut prendre à la légère.

Pour les chiites, qui maudissent Omar, ce hadith est une autre preuve que les califes et leurs familles ont piraté l’islam prophétique pour en faire un culte à leur propre gloire.

En tout cas, nous voyons encore une fois Omar sur la voie pour devenir prophète.

NB: Ce livre a du mal à cacher son penchant vers les califes. Parce que le narrateur Michra’h bin Ha’aane est connu comme le loup blanc ; connu très défavorablement. Les livres de biographies le classent comme une source non digne de confiance. Pourtant son hadith est solide chez l’auteur et le commentateur du livre. Pour vérifier vous-même ce propos, voir la page en Arabe ici ou le livre d’Ibn Habane ci-dessous (page 367) qui dit que Michra’h bin Ha’aane ne doit pas être écouté quand un hadith vient de lui seul.thumbnail of Ibn-Habane-Al-Majrouhoune

 

Télécharger le livre PDF en Arabe pour vérifier vous-même :

thumbnail of Thirmidi

(Cliquez sur l’image pour ouvrir le PDF dans votre navigateur)

 

Articles Connexes:

Omar devine un verset avant sa révélation

Le Coran dit ce que le calife Omar dit

Lapidation : Le Caliphe Omar invente un verset coranique