Les Omeyyades tuaient les bébés qui s’appelaient Ali

Les Omeyyades tuaient les bébés qui s’appelaient Ali

3
0
SHARE

— Début de la traduction —

505 – Oulay bin Rabah

[…] Son nom c’est Ali mais on a utilisé un diminutif [1].

Abu Abd al-Rahman al-Maqari a dit : les Omeyyades s’ils apprenaient qu’un nouveau-né s’appelle Ali, ils le tuaient.

— fin de la traduction —

 

Notes de traduction

[1] : Le diminutif d’Ali c’est Oulay

 

Page(s) :

Omeyyades-tuent-bebes-Ali

Cliquez pour agrandir

 

Source :

Tarikh al-Islam (l’Histoire de l’Islam)

De : al-Dhahabi (1274 – 1348)

Volume 101-120, page 427

 

Analyse :                                                     

Plus bas, l’auteur explique que le bonhomme est en vie malgré qu’il s’appelle Ali parce qu’il est probablement né avant l’avènement du califat Omeyyade. Seuls les nouveau-nés étaient – semble-t-il – concernés par cette mesure.

Rappelons que l’auteur, al-Dhahabi, est un historien sunnite de Damas qu’on ne peut pas soupçonner d’inventer des histoires pour soutenir les persécutions des chiites et des alaouites.

Cette volonté d’aller jusqu’à tuer des bébés montre que le califat a toujours été meurtrier et même les bébés n’y échappaient pas. Ce témoignage vient de se rajouter à d’autres déjà évoqués sur Islamlab.

Cela montre aussi la division profonde et l’hostilité de l’islam de Damas contre l’islam du prophète et ses proches.

Promu par les différents Etats et pouvoirs, c’est l’islam de Damas qui a la côte aujourd’hui. Comme c’est une école religieuse construite sur mesure pour glorifier les hommes de pouvoir, il est assez logique qu’elle soit soutenue en priorité par les Etats et les hommes politiques.

Télécharger le livre PDF en Arabe pour vérifier vous-même :

thumbnail of Dahabi-Histoire-islam-101-120-

(Cliquez sur l’image pour ouvrir le PDF dans votre navigateur)

 

Articles Connexes:

Mars 632 – Celui dont j’étais le seigneur, Ali est son seigneur

An 661 – Le Califat de Damas fait égorger des bébés

An 683 : Un soldat pillard du calife omeyyade assassine le bébé d’un compagnon à Médine

 

LEAVE A REPLY