An 683 : Un soldat pillard du calife omeyyade assassine le bébé...

An 683 : Un soldat pillard du calife omeyyade assassine le bébé d’un compagnon à Médine

1286
5
SHARE

— début de la traduction —

Abu Maachar a dit : un des hommes du Shaam [1] est rentré chez une femme des Anssars [2] qui venait d’accoucher. Son bébé était avec elle.

L’homme lui a dit : est-ce qu’il y a de l’argent ?

Elle répondit : non, je jure devant Allah qu’ils ne m’ont rien laissé

Il répondit : donne-moi quelque chose ou bien je te tue et je tue ton enfant !

Elle répondit : Attention ! C’est le fils d’Ibn Abu Kabbacha al-Ansari le compagnon du prophète. Nous avons prêté allégeance au prophète sous l’arbre [3] et nous lui avons promis de ne pas forniquer, de ne pas voler, de ne pas tuer mon enfant et de ne pas faire de faux témoignage. Crains Allah !

Puis elle dit à son enfant : si j’avais quelque chose, je le lui aurais donné pour te sauver

L’homme a pris le bébé par la jambe alors qu’il tétait du sein de sa mère et il l’a arraché d’elle. Puis il le frappa contre le mur. Sa cervelle s’est étalée sur le sol.

Quand l’homme sortit de la maison, la moitié de son visage était devenue noire et il resta ainsi en exemple.

— fin de la traduction —

 

Notes de traduction :

[1] : C’est le nom que donnait le Califat Omeyyade à la Syrie. C’est aussi le nom que lui donne le groupe terroriste ISIS aujourd’hui. Les hommes du Shaam sont les soldats du calife Yazid ibn Muawiya qu’il a envoyés mater les habitants de Médine.

[2] : Les Anssars ou Ansars sont les habitants de Médine qui ont accueilli et protégé le prophète des musulmans lors de sa fuite de la Mecque.

[3] : Un acte d’allégeance très célèbre cité dans le Coran. Dit aussi l’allégeance du Ridwane. Voici le verset : « Allah a très certainement agréé les croyants quand ils t’ont prêté le serment d’allégeance sous l’arbre. Il a su ce qu’il y avait dans leurs cœurs, et a fait descendre sur eux la quiétude, et Il les a récompensés par une victoire proche » (41:18).

q-48-18

Cliquez pour agrandir

 

 

Page(s):

medine-238

Cliquez pour agrandir

Source :

Al Imama wal Siyassa

De : Ibn Qotayba

Pages 238

 

Analyse:

Voici une action du califat dans toute sa grandeur. Et ceci depuis un livre sunnite. C’est-à-dire que l’auteur est pro-califes comme la majorité écrasante des musulmans et il les béni quand il parle d’eux.

Daesh et autres groupes terroristes ne font que lire les livres d’Histoire comme celui-ci et reproduisent à l’identique les crimes. La logique : si le calife l’a fait, c’est que c’est une bonne chose. Le bien et le mal n’existent plus en tant que notions absolues mais le calife les définit en agissant. Ce qu’il fait est le bien.

Si vous êtes musulman et que cette histoire vous choque, voici quelques points à retenir :

  • Ces histoires ne viennent pas d’une seule source mais sont racontées dans plein de livres et par plein d’auteurs indépendants les uns des autres. Si vous mettez une source en doute, on vous donne un joker : récusez-la sans explications. Mais il y en aura plein d’autres qui raconteront les mêmes horreurs. Juste suivez ce site et voyez combien de sources sont utilisées et ce n’est pas fini.
  • Votre clergé vous a menti comme il a menti à vos parents. Ils ont depuis toujours été au service des hommes de pouvoir. Depuis votre enfance, ils vous ont appris à les bénir quand vous parlez d’eux. Ils ont parié sur une seule chose : que vous seriez assez ignorants pour ne point aller lire les livres qui reposent sur l’étagère. Toutes les sources sont sous votre nez et dépeignent ces hommes politiques comme des crapules de première classe. Seuls vos imams les prennent pour des saints parce qu’ils ont toujours bossé pour eux.

Et on passe sur l’hypocrisie : quand un calife est critiqué, ceux qui viennent le défendre sortent la carte « Ah, il ne faut pas critiquer les compagnons du prophète ». Si vous voulez défendre les compagnons de votre prophète, pourquoi ne pas défendre ceux qui ont subi l’injustice ? Ici, c’est Yazid fils de Muawiya qui demande à ses sbires de mettre à sac la ville sacrée de votre prophète et lieu de sa tombe. Vos livres montrent que c’est son père Muawiya en mourant qui lui recommandé de les mater. Vos imams bénissent Yazid et son père comme ils bénissent tous les califes et leurs mercenaires.

Lisez, informez-vous et reprenez votre droit de penser et votre droit d’exercer votre propre conscience. On vous a vendu l’époque des califes comme une ère de paix, de justice et de prospérité vers laquelle vous deviez aspirer. Non, cette époque c’était Daesh et le sang de gens comme vous n’avait aucune valeur.

 

Télécharger le livre PDF en Arabe pour vérifier vous-même :

thumbnail of Imama-wa-siyassa-Ibn-Qotayba

(Cliquez sur l’image pour ouvrir le PDF dans votre navigateur)

 

Articles Connexes :

An 683 : Les violeurs du califat attaquent Médine

An 683 : Le califat massacre les compagnons du prophète des musulmans

5 COMMENTS

LEAVE A REPLY