Hadith : Quand Kaab al-Ahbar devient « le prophète »

Hadith : Quand Kaab al-Ahbar devient « le prophète »

158
0
SHARE

— Début de la traduction —

Ismaël bin Oumaya a raconté, d’après Ayoub bin Khalid al-Ansari, d’après Abdallah bin Rafiaa, d’après Abu Hourayra, d’après le prophète qui a dit : « Dieu a créé la poussière le sixième jour ».

Certains ont dit d’après Abu Hourayra, d’après Kaab [1] et ceci est plus correct.

— fin de la traduction —

 

Notes de traduction

[1] : Kaab al-Ahbar est un juif qui est arrivé à Médine peu après la mort du prophète. Il s’est converti à l’islam et s’est lié d’amitié d’avec Abu Hourayra. Grace à son amitié avec les califes (Omar puis Muawiya), ses propos vont entrer par la grande porte dans l’islam sunnite. Beaucoup de hadiths dits « d’après le prophète » sont en fait d’après « Kaab al-Ahbar ».

 

Page(s) :


Tarikh-al-Kabir-1-413

Cliquez pour agrandir (413)

Tarikh-al-Kabir-1-413-

Cliquez pour agrandir (414)

 

Source :

Al Tarikh al-Kabir (La Grande Histoire)

De : al-Boukhari (810 – 870)

Volume 1, pages 413 et 414

 

Analyse :                                                     

Peu de musulmans sunnites soupçonnent l’apport de raconteurs de marché comme Kaab al-Ahbar ou Tamim al-Daari sur leur école religieuse.

Une fois les califes au pouvoir, ce sont ces gens qui ont commencé à raconter des hadiths. Leur renommée atteint de tels sommets que parfois les livres confondent entre eux et le prophète des musulmans !

Ici, monsieur Boukhari (l’auteur du Sahih) – dont la connaissance des hadiths est incontestable -corrige la chaine de narration d’Abu Hourayra. Celle-ci passe « d’après le prophète » à « d’après Kaab ».

Au moment où Kaab officie, les proches du prophète (amis et famille) sont persécutés par le califat pour des raisons politiques. Les califes les perçoivent comme une menace et les gardent à distance pour éviter qu’ils ne disputent leur légitimité. En même temps, il y a besoin de continuer à maintenir la ferveur religieuse et gérer les croyances des gens. C’est là que les raconteurs (Qassassine) entrent en jeu. Kaab, qui n’a jamais vu le prophète, devient une source d’histoires à son sujet. On lui remonte même les questions liées à la lecture correcte du Coran.

Comme les musulmans font moyennement confiance à Kaab, c’est son élève Abu Hourayra qui se chargera de transmettre les hadiths de Kaab en les associant au prophète (il entend de Kaab et raconte qu’il a entendu du prophète).

Abu Hourayra a raconté plus de 6000 hadiths alors qu’il n’a côtoyé le prophète – de loin – que pendant 2 ans.

NB : Comme on ne connait pas avec précision la biographie de Kaab, ni d’Abu Hourayra, historiquement il serait intéressant d’étudier si les deux ne font qu’une et seule personne.

 

Télécharger le livre PDF en Arabe pour vérifier vous-même :

thumbnail of Boukhari-Tarikh-al-Kabir-volume-1-

(Cliquez sur l’image pour ouvrir le PDF dans votre navigateur)

 

Articles Connexes:

Abu Hourayra confond entre le prophète et Kaab al-Ahbar !

Un juif fraichement converti enseigne le Coran aux compagnons du prophète

 

LEAVE A REPLY