Le caliphe Abu Bakr donne des ordres d’extermination et d’esclavage

Le caliphe Abu Bakr donne des ordres d’extermination et d’esclavage

2695
8
SHARE

— Début de la traduction —

J’ai appris que certains ont renié leur religion après qu’ils eurent accepté et vécu dans l’islam. Ils ont trahi Allah, ignoré Ses ordres et obéi au diable. Allah a dit : « Le Diable est pour vous un ennemi. Prenez-le donc pour un ennemi. Il ne fait qu’appeler ses partisans pour qu’ils soient des gens de la Fournaise. » [1].

Je vous envoie donc Khalid [2] avec différents groupes de musulmans. Et je lui ai ordonné de ne tuer personne sans qu’il l’invite d’abord à Allah. Celui qui revient dans la religion d’Allah et fait le bien, on acceptera cela de lui.

Ceux qui refusent, il les exterminera – il les brulera au feu – et il mettra les femmes et les enfants en esclavage

— Fin de la traduction —

 

Notes de traduction:

[1] : Verset 35:6 (voir)

[2]: Khalid Ibn al-Walid: Sorte de mercenaire prêtant main-forte aux califes en échange de parts de butins et de femmes captives pour lui et ses hommes. Malgré les tueries, massacres, viols et autres exactions dont le créditent les livres, il est considéré comme presque un saint dans le monde musulman et on donne même son nom à des écoles et des mosquées. [wiki: ar, fr, en]

 

Page(s): 

Moukhtassar-al-Sira-page-264

Cliquez pour agrandir

 

 

Source :

Moukhtassar Sirat al Rassoul

De : Mohammed ben Abd al-Wahab

Volume 4, page 264

 

Analyse:

Les anciens hommes politiques (califes) comme Abu Bakr sont les idoles des musulmans de par le monde. Beaucoup croient même que si ses califes revenaient aujourd’hui, ils règleraient tous leurs problèmes et rétabliraient la justice, la paix et la prospérité. Pourtant, la lecture des livres de l’école sunnite qui sacralise ces hommes, les montre comme des sanguinaires sans limites.

L’histoire rapportée ici arrive littéralement dans les jours après la mort du prophète des musulmans. Abu Bakr arrive au pouvoir et se rend compte que beaucoup de gens ne veulent pas entendre parler de lui. Certains ne le trouvent pas légitime, d’autres avaient été convertis par le sabre et voulaient reprendre leur liberté de conscience.

Un des points communs entre tous ceux qui ne reconnaissaient pas Abu Bakr est le suivant : qu’ils soient musulmans ou pas, ils refusaient de lui payer l’impôt (la zakat). Comme le racontent les hadiths rapportés dans Sahih Boukhari, il déclare qu’ils sont tous apostats par le simple fait qu’ils ne le payent pas.

Comme Abu Bakr n’a pas d’armée, il accepte l’offre de Khalid bin al-Walid et ses hommes de main. Il acceptera les offres d’autres mercenaires également auxquels il donne carte blanche pour terroriser les villages afin de faire plier les gens à son pouvoir. Les livres sont pleins d’histoires d’horreurs de crimes commis sur des civils. Les gens finissaient dans des fosses communes en masse.

Jusqu’à nos jours, les enfants des écoles primaires des pays islamiques continuent de chanter les louanges de ces assassins qui ont « sauvé l’islam » en massacrant ceux qui ne voulaient pas y croire.

On notera au passage la demande claire de mettre en esclavage les femmes et les enfants. Elle va clairement à l’encontre du mythe qui dit que « l’islam a aboli l’esclavage ».

NB : l’extrait vient d’un livre d’Abd al-Wahab – l’inventeur du Wahabisme – mais l’histoire revient dans d’autres livres écrits avant lui et selon plusieurs sources indépendantes les unes des autres.

Voir cette page pour l’application des ordres

 

Télécharger le livre PDF en Arabe pour vérifier vous-même :
thumbnail of ar_makhtseer_seert_alrsoo (1)

(Cliquez sur l’image pour ouvrir le PDF dans votre navigateur)

 

Articles Connexes :

An 683 : Les violeurs du califat attaquent Médine

Des têtes d’hommes en supports de marmittes

 

8 COMMENTS

  1. oui; l’islam des califes, l’islam des Omeyyades, l’islam des wahhabites, l’islam des corrupteurs criminels,
    l’islam des ignorants, l’islam de Satan…il faut les dénoncer, les mettre sur la sellette.

    Mais et l’Islam de Dieu et de son messager Mohammed dans tout ça ? C’est il éteint avec son prophète? Devons en arriver à conclure pour l’Islam à ce que Nietzsche affirmait pour le Christianisme, à savoir qu’ « Il n’y a jamais eu qu’un seul chrétien et il est mort sur la croix. » ?

LEAVE A REPLY