L’appel à la prière pour empêcher l’attaque

L’appel à la prière pour empêcher l’attaque

584
0
SHARE

— Début de la traduction —

9 – (382) Et Zuhayr bin Harb m’a parlé, Yahia (c’est-à-dire Ibn Saïd) nous a parlé, d’après Hamad bin Salama, Tabith nous a parlé, d’après Anas bin Malik qui a dit :

Le messager d’Allah faisait des raids au lever du soleil. Il attendait pour entendre l’appel à la prière [1]. S’il l’entendait, il se retenait. Autrement, il faisait le raid.

— fin de la traduction —

 

Notes de traduction

[1] : Il y a une prière au lever du soleil. C’est l’appel de celle-ci que les assaillants attendaient.

 

Page(s) :

Sahih--Muslim--page-179

Cliquez pour agrandir

 

Source :

Sahih Muslim

De : Muslim ibn al-Hadjaj (815 – 875)

Page 179

 

Analyse :

Il n’y a presque rien que l’islam sunnite n’a pas transformé en instrument de guerre. A quoi sert l’appel à la prière ? Réponse : ne pas se faire tuer.

Ici, dans Sahih Muslim, un des livres piliers du sunnisme, on voit le « messager d’Allah » caché dans les buissons, lame à la main, attendant l’heure de l’appel à la prière. S’il ne l’entendait pas, le raid se faisait. C’est-à-dire le village attaqué, ceux qui se défendent tués, et les femmes et les enfants distribués en butin aux assaillants.

Plus tard, à l’époque du premier calife, on retrouvait la même technique. Si l’appel à la prière n’était pas entendu, l’affaire tournait au massacre et au viol.

 

Télécharger le livre PDF en Arabe pour vérifier vous-même :

thumbnail of Sahih-Muslim

(Cliquez sur l’image pour ouvrir le PDF dans votre navigateur)

Articles Connexes :

An 625 (été) – Le prophète brule les palmiers des juifs et le Coran justifie

Djihad offensif dans Sahih Muslim

LEAVE A REPLY