Si le prophète voit une femme mariée, son mari doit la divorcer...

Si le prophète voit une femme mariée, son mari doit la divorcer et la lui donner

1999
2
SHARE

— Début de la traduction —

Point dix : si son regard tombe sur une femme, son mari doit la divorcer et il {le prophète} a le droit de se marier avec. Ibn al-Arabi a dit : c’est ainsi qu’a dit l’imam des Haramayn [1]. Et les savants ont conclu dans ce sens au sujet de l’histoire de Zayd

— fin de la traduction —

 

Notes de traduction

[1] : Il s’agit de l’imam Abd al-Malik ibn Yusuf al-Juwayni al-Shafi’i  (1028 – 1085)

 

Page(s) :

Tafsir-al-qortobi-page-187-g

Cliquez pour agrandir

Source :

Tafssir al Qortobi

De : Al-Qortobi (1214 – 1273)

Volume 17, page 187

NB : ceci est un important livre d’exégète coranique sunnite.

 

Analyse :

Nous continuons toujours dans les récits de la sexualisation avec aujourd’hui une justification de la convoitise. C’est peut-être pour cette raison que les gens voilaient leurs femmes ! S’il la voit, c’est fini. Le mari doit la divorcer et l’offrir au prophète. Il y a un cas documenté de manière extensive qui donne un exemple précis : celui de Zayd ibn Haritha. C’était le fils adoptif du prophète qui divorce sa femme et la donne au prophète.

Par ce fait, Zayd devient la seconde personne de l’entourage du prophète à être citée par son nom dans le Coran (l’autre est Aba Jahl).

Voici le lien pour voir le verset en question (33:37)

Dans cette section de son exégète, le sunnite Al-Qortobi explique la Soura 33 (Ahzab) et les droits exclusifs qu’Allah a réservés au prophète des musulmans. On y apprend plein de choses étonnantes liées à ses relations avec les femmes. Comme par exemple le droit de se marier avec plus que 4 femmes. Ou bien le droit de se « marier » avec une femme sans dot et sans la présence de la famille de cette dernière. Ou bien prendre une femme captive puis se « marier » avec elle en lui offrant sa liberté comme dot… etc. Plein de choses pour lesquelles le musulman lambda de l’époque aurait été lapidé.

En tout cas, l’institution sacrée du mariage qui est la fondation de la famille, donc de la cellule de base de la société humaine, est totalement bafouée.

Dans un autre article, on verra du Coran une justification similaire où il est possible de coucher avec une femme mariée.

C’est vers l’époque de révélation de cette Soura (33) en l’an 627 que la femme du prophète, Aicha, va se fâcher et lui dire cette phrase qu’on trouve dans Sahih Muslim : ton Dieu ne fait qu’accomplir ta fantaisie ! (lire l’article)

 

Télécharger le livre PDF en Arabe pour vérifier vous-même :

thumbnail of Tafsir-al-Qortobi-Volume-17

(Cliquez sur l’image pour ouvrir le PDF dans votre navigateur)

Articles Connexes:

An 627 : ton Dieu accomplit ta fantaisie !

Boukhari : Le prophète couche avec 11 femmes en 1 heure et sans se laver entre chacune

 

 

 

2 COMMENTS

  1. Il y’aurait pas un autre source avec plus d’autorité style “les caliphes bien guidées” ou les 4 fondateurs des grandes école de l’islam car les musulmans peuvent rejeter ce juriste.
    Bien à vous

  2. N’IMPORTE QUOI aldo

    Zayd (ra) voulait divorcé de sa femme car le prophète (SWS) lui dit ” Garde pour toi ton épouse ” ,drôle de façon d’exprimé sa convoitise, et c’est même rappelé par le Dieu dans le Coran. Le prophète (SWS) craignait le regard des gens comme aujourd’hui lors d’une séparation familiale.

    sois honnête dans tes analyses aldo.

    merci de laissez un musulman lambda répondre

LEAVE A REPLY