Le Caliphe Omar frappe Aicha la femme du prophète

Le Caliphe Omar frappe Aicha la femme du prophète

2443
14
SHARE

— Début de la traduction —

Nous avons été informés par Othman Ibn Omar qui a dit : nous avons été informés par Youness bin Yazid, d’après al-Zahari, d’après Saïd ibn al-Moussayab qui a dit :

Quand Abu Bakr [1] est mort, Aicha [2] a organisé une lamentation pour lui. Quand Omar [3] l’a appris, il est venu leur demander d’arrêter de pleurer pour Abu Bakr. Elles ont refusé de s’arrêter.

Omar dit alors à Hicham bin al-Walid : sors-moi la fille d’Ibn abi Qohafa ! [4]

Puis, il l’a frappée avec le gourdin plusieurs fois. Les femmes se sont dispersées quand elles ont entendu cela.

Et Omar dit: vous voulez qu’Abu Bakr soit torturé par vos pleurs ? Le prophète disait « le mort est torturé par les pleurs de sa famille »

— Fin de la traduction —

 

Notes de traduction

[1] : Abu Bakr, le premier calife

[2] : Aicha, la fille d’Abu Bakr et l’épouse du prophète. Au moment de cette histoire, le prophète est mort depuis un peu plus de 2 ans.

[3] : Omar qui allait devenir le second calife à la mort d’Abu Bakr

[4] : Ibn Abi Qohafa est l’autre nom d’Abu Bakr (son vrai nom en fait). Il veut dire ici « la fille d’Abu Bakr », donc Aicha.

 

Pages(s) :

tabaqat-ibn-saad-volume-3-page-191

Cliquez pour agrandir

 

Source :

Tabaquat Ibn Saad (dit aussi: Al Tabaqat al Koubra)

De: Ibn Saad 

Volume 3, page 191

 

Analyse :

La violence contre les femmes dans le monde musulman est probablement un héritage de la mentalité d’Omar qui, comme beaucoup de califes, est sacralisé jusqu’à nos jours. Pourtant, pas un seul livre de l’islam ne parle de lui sans évoquer sa brutalité légendaire. Les récits où il bat les femmes sont très nombreux.

Ici Aicha a organisé des funérailles pour son père selon les us et coutumes locales. Omar est contre et n’aime pas être contrarié. Il devient immédiatement violent et lui donne une raclée au gourdin. Pour se justifier, il sort un prétexte minable du même type qu’avancent les maris violents une fois qu’ils sont devant la police : il frappe pour éviter la torture au mort. Entendez : on frappe et on torture des vivants pour éviter qu’un mort ne souffre !

Restons 5 minutes dans la logique islamique (s’il y a une logique !). Admettons que pleurer pour le mort soit une mauvaise chose. Pourquoi le pêché tombe sur le mort – qui n’y peut rien !  – et pas sur ceux qui commettent le pêché en question ? Pourtant le Coran dit dans le verset 35:18 que nul ne portera le fardeau / les péchés d’autrui. Voir le verset ci-dessous :

Coran verset 35:18

Enfin, Omar est un calife officiellement au-dessus de la justice divine. Donc il sait mieux.

 

NB : ces dernières années, les pays arabo-musulmans, y compris ceux au Maghreb, ont consenti des investissements énormes pour promouvoir la personnalité d’Omar chez les nouvelles générations. Des séries télévisées ont été tournées mais de l’aveu même de leurs producteurs, elles ne correspondent pas à la biographie connue et acceptée d’Omar parce que sa réalité documentée « ne leur a pas permis de tracer un profil héroïque ».

 

Télécharger le livre PDF en Arabe pour vérifier vous-même :

thumbnail of tabaqat-ibn-saad-volume-3

(Cliquez sur l’image pour ouvrir le PDF dans votre navigateur)

 

Articles Connexes :

Le Caliphe Omar frappe des femmes encore

Le Calife Omar torture des servantes

Le calife Omar enterre sa fille vivante

14 COMMENTS

  1. Encore milles merci pour le travail de traduction que tu fais. C’est incroyable de voir que tout tes articles proviennent des sources sunnites les plus respectables!

    Je connais énormément de musulmans qui sont en admiration devant la série de omar ibn khattab, je serai très intéressé de voir le commentaire des producteurs qui disent qu’elles ne représentent pas fidèlement sa vie.

  2. Il en est de même pour son aspect physique.
    J’ai vu un passage d’une interview du réalisateur de cette série où il explique que le visage de Omar n’a pas pu être présenté de façon fidèle à sa description historique connue sous peine de choquer le téléspectateur et ainsi laisser une mauvaise image en contradiction avec sa beauté intérieure (selon lui).

  3. vous parlez d’une personne tres importante dans notre religion comme d’un mecreant vous parlez de sujet que vous maitriser meme pas c koi se site de koufar surement creé par un apostat

    • Je pense que c’est surtout le fait que vous l’ayez vous même sacraliser, du coup la critique a du mal à passer, mais ce n’est pas la seule histoire sur Omar, d’ailleurs, venant de vos sources, donc soit il faut vivre dans la contradiction comme un bon sunnite ou alors faire le ménage… Sorry !

LEAVE A REPLY