La Sunnah écrase le Coran

La Sunnah écrase le Coran

121
1
SHARE

— Début de la traduction —

Chapitre : la Sunnah écrase le livre d’Allah

[…]

628 – Nous avons été informés par Mohammed ben Ouyayina, d’après Abi Isaac al-Fazari, d’après al-Awzaaii, d’après Yahiya bin Abi Kathir qui a dit :

La sunnah écrase le Coran et le Coran n’écrase pas la sunna.

 

629 – Nous avons été informés par Mohammed bin Kathir, d’après al-Awzaaii, d’apres Hassaane qui a dit :

L’ange Gabriel descendait chez le prophète et lui révélait la Sunnah comme il lui révélait le Coran.

[…]

 

631 – Nous avons été informés par Soulaymane bin Harb que : Hamaad bin Salama a dit, d’après Yaala bien Hakim, d’après Saïd bin Joubayr :

Il (Saïd bin Joubayr) a raconté un hadith du prophète.

Un homme a répondu : il y a dans le livre d’Allah ce qui va à l’opposé de ce hadith !

Il (Saïd bin Joubayr) a répondu : je ne vois pas pourquoi je te parle d’un hadith au sujet du prophète et toi tu y opposes le Coran. Le prophète savait mieux le Coran que toi !

— Fin de la traduction —

 

 

Pages(s) :

Sunnan-al-Darami-page-204 السنة قاضية على القرآن

Cliquez pour agrandir

 

Source :

Sunnan al Darami

De : Al-Darami

Page 204

 

Analyse :

La majorité des musulmans (et même des non-musulmans !) pensent que le Coran est la source la plus importante en islam. Ceci est faux. Le Coran est le livre le plus sacré mais les livres de sunnah, comme ceux présentés sur ce site, sont ceux qui font autorité. En cas de conflit entre le Coran et les livres de Sunnah, ce sont ces derniers qui l’emportent.

Les doctrines minoritaires coranistes, souffis et chiites privilégient le Coran en cas de conflit. Mais le courant ultra-majoritaire de l’islam se définit comme « sunnite » parce que la sunnah est sa référence ultime.

Chez l’école sunnite d’Ibn Hanbal (celle qui donne le salafisme) la position est la suivante : Dieu a envoyé le Coran au prophète (pas aux hommes) ; le prophète agit et parle en fonction des enseignements qu’il a compris du Coran. Les actes et les paroles du prophète fondent la sunnah. Il faut donc suivre la sunnah. Le Coran restera juste un livre sacré qui se chante et se garde dans les foyers mais sans plus. Quelque soit le discours, dans toutes les écoles sunnites la sunnah fait foi pas le Coran.

Grace à ce tour de passe-passe accepté par la majorité (ont-ils eu le choix ?), les califes ont reçu carte blanche pour agir contrairement au Coran sur beaucoup de points mais en continuant à se réclamer de l’islam le plus traditionnel. Les livres de sunnah ont été écrits sur des siècles et le plus souvent pour répondre aux besoins des hommes de pouvoir. Dès leur écriture ces livres prenaient une valeur divine puisqu’ils sont plus importants que la parole révélée.

NB : le point 629 montre une contradiction : si la sunnah et le Coran ont été révélés en même temps, pourquoi la sunnah serait-elle plus importante que le Coran ? A la rigueur, dans cette logique, ils auraient la même importance. Puis, pourquoi sont-ils en contradiction au point qu’il faille choisir l’un ou l’autre alors qu’il est dit qu’ils viennent de la même source ?

 

 

Télécharger le livre PDF en Arabe pour vérifier vous-même :

thumbnail of Sunnan-al-Darami

(Cliquez sur l’image pour ouvrir le PDF dans votre navigateur)

 

Articles Connexes:

Ceux qui passent le Coran avant les hadiths sont des hérétiques