Le premier qui changera ma sunnah sera un homme de la tribu...

Le premier qui changera ma sunnah sera un homme de la tribu Omeyyade

646
4
SHARE

— Début de la traduction —

1749 – Le premier qui changera ma sunnah sera un homme de la tribu Omeyyade

[…]

Je dis : c’est un hadith Hassan [1]. Les hommes qui le narrent sont de confiance.

— fin de la traduction —

 

Notes de traduction

[1] : C’est un hadith de niveau quasi-authentique reconnu comme vrai par les spécialistes du hadith et peut-être utilisé comme référence dans un argumentaire. Seuls les hadiths de types Sahih et Hassan sont considérés comme une houja (preuve).

 

Page(s) :

Omeyyades-changent-la-sunna

Cliquez pour agrandir

 

Source :

Al Silssila al-Sahiha

De : Muhammad Nasiruddin al-Albani (1914 – 1999) [wiki: ar, fr, an]

Volume 4, page 329

NB : Al-Albani est un contemporain. C’est le cheikh par excellence des salafistes. On ne pas le soupçonner d’avoir la moindre animosité envers le califat.

 

Analyse :

Voici un hadith « Hassan » dont la quasi-totalité des hommes de la chaine de narration sont cités chez Boukhari et Muslim.

Si vous lisez régulièrement les articles d’Islamlab, vous commencez à comprendre qui sont les Omeyyades. Ce califat – que des milliers de terroristes cherchent à rétablir en Syrie – est né et a vécu dans la terreur. Ils ont fait violer des femmes à 300 mètres de la tombe du prophète à Médine. Les chiites les méprisent et les maudissent à cause de leurs crimes. Au contraire, les sunnites les bénissent et considèrent leur fondateur, Muawiya, comme « l’oncle des croyants ».

Des millions d’enfants ont grandi dans des sociétés qui respectent les Omeyyades et c’est la raison pour laquelle beaucoup répondent aujourd’hui aux appels des groupes terroristes qui s’en réclament.

Leur force leur a permis justement d’acheter et répandre des hadiths sur mesure par milliers. Créant ainsi une véritable religion basée sur le culte de l’homme de pouvoir (calife, wali, sultan, vizir…). Ce culte s’appelle le sunnisme.

Si vous êtes musulman et vous avez peur que les groupes terroristes vous prennent votre fils ou votre fille un jour, apprenez-leur les crimes des califes et apprenez leur à mépriser ces anciens dictateurs sanguinaires.

Télécharger le livre PDF en Arabe pour vérifier vous-même :

thumbnail of Albani-volume-4

(Cliquez sur l’image pour ouvrir le PDF dans votre navigateur)

 

Articles Connexes :

Abou Hourayra avoue inventer un hadith

An 683 : Les violeurs du califat attaquent Médine

 

4 COMMENTS

  1. au fond Nietzsche avait probablement raison d’affirmer il n’y a eu qu’un seul chrétien, et il est mort sur la croix.
    Voilà probablement l’ensemble de la Véritable communauté de cet homme le reste n”étant que souillure dont nous faisons tous partie:
    «Un jour, le Prophète est sorti, revêtu d’un drap à poils noirs. Lorsqu’al-Hassan est venu, il l’a placé sous le drap ; puis al-Hussayn est venu, et il l’a placé sous le drap ; ensuite Fâtimah est venue, et il l’a placée sous le drap ; enfin ‘Alî est venu, et il l’a placé sous le drap. Puis il a dit : “O Ahl-ul-Bayt ! Allah veut éloigner de vous la souillure et vous purifier totalement.”»

  2. Les Omeyyades : Quelle est la genèse de cette haine envers les Hachémites?

    “La Jalousie de Omayyah

    La renommée et les succès de Hâchim, sans cesse croissants dans tout ce qu’il avait entrepris, suscitèrent la jalousie de son frère jumeau, ‘Abd Chams et du fils de ce dernier, Ommayyah.(2) Certes ceux-ci étaient sans doute riches, mais au lieu de dépenser leur argent dans une entreprise utile, ils s’efforçaient de se montrer trop généreux devant leurs proches, et finirent par paraître ridicules aux yeux des Quraych qui observaient leurs vains efforts avec mépris. Omayyah devint, à la longue, si enragé qu’il défia ouvertement Hâchim de se soumettre à une épreuve de supériorité. Hâchim voulut éviter de se mesurer à quelqu’un de si inférieur à lui, à la fois en âge et en dignité; mais les Quraych qui aimaient de tels duels, ne le laissèrent pas s’esquiver. Aussi accepta-t-il le défi, mais à condition que le perdant offre cinquante chameaux aux yeux noirs et qu’il s’exile de la Mecque pendant dix ans. Un devin Khozâïte fut désigné arbitre. Ayant écouté les prétentions des deux parties, il déclara Hâchim vainqueur. Celui-ci prit les cinquante chameaux, les abattit et nourrit de leur viande toutes les personnes présentes. Omayyah partit donc pour la Syrie et s’y exila pendant dix ans comme convenu. Telle est donc l’origine de la rivalité et du conflit entre les Omayyades et les Hâchimites, qui feront, après plusieurs générations des ravages parmi les Hâchimites, c’est-à-dire, les descendants du Prophète en particulier, et leurs partisans en général.”

    Source:
    Histoire des Premiers Temps de l’Islam
    Safdar Hussein
    http://www.bostani.com/livre/histoire-des-premiers-temps-de-l%27islam.htm

LEAVE A REPLY