Le hadith fondateur du sunnisme est… faible !

Le hadith fondateur du sunnisme est… faible !

1737
0
SHARE

— Début de la traduction —

(1718) 3 – et Malik m’a dit qu’il a appris que le prophète a dit « Je vous ai laissé deux choses. Vous ne vous égarerez jamais tant que vous vous y accrochez : le livre d’Allah et la sunnah de son prophète »

— fin de la traduction —

 

 

Page(s) :

hadith-taqalayn

Cliquez pour agrandir

 

Source :

Mouwataa de Malik

De : Malik ibn Anas (711 – 795) [wiki: ar, fr, an]

Page 688

 

Analyse :

Il n’y a pas une prière de vendredi sans que les masses de musulmans sunnites n’entendent l’imam dire ce hadith au moins une ou deux fois.

Problème : ce hadith est faible et n’a aucune chaine de narration.

« Il a appris » n’est pas une chaine de narration acceptable dans la science du hadith. Le narrateur doit dire de qui il a appris en citant toutes les personnes jusqu’à celle qui a directement entendu du prophète.

Le premier qui en a parlé est l’imam des Malékites mais sans donner une autre origine qu’un « ouï-dire ». Des années et des siècles plus tard, d’autres livres ont rapporté ce hadith mais toujours avec des chaines de narration très discutables. Même la version du Hakkam dans son Moustadrak est considérée comme faible.

En plus, le prophète est sensé avoir dit cela durant le pèlerinage de l’adieu, c’est-à-dire 3 mois avant sa mort, devant des dizaines de milliers de musulmans. Et sur ces dizaines de milliers, le seul qui s’en souvienne c’est Malik et n’est même pas capable de donner une chaine de narration claire. A comparer avec d’autres paroles dites devant beaucoup moins de gens mais qui se retrouvent avec plein de chaines de narration disant toutes plus ou moins la même chose.

En note de bas de page, l’éditeur du livre commente : « ce hadith est tellement célèbre qu’il n’a quasiment pas besoin de chaine de narration ». C’est un aveu clair qu’il n’y a PAS de chaine de narration pour ce hadith. Mais la rationnelle est : si on répète quelque chose sans la moindre preuve, à la fin, elle devient si célèbre que c’est une vérité.

Demandez des comptes à votre imam ! N’acceptez plus qu’on vous berne avec des hadiths faibles.

NB : le seul qui a été honnête sur ce hadith est le cheikh sunnite Adnan Ibrahim. Il a fait un prêche en disant clairement que ceux hadith qui se répète trop dans les mosquées est faible et ne provient pas des livres considérés comme authentiques. Ce hadith dit des « thaqalayn » est une source de débat houleux entre les sunnites et les chiites. Les chiites disent que la vraie version est « le livre d’Allah et Ahl-al-Bayt ». Ahl-al-Bayt sont Fatima, Ali, Hassan et Hussein d’après les sources sunnites et chiites. Donc si le hadith avait été dit dans ce sens, ceci a des implications énormes : que c’était Ali qui devait être le guide de la Nation et pas Abu Bakr. A suivre…

Télécharger le livre PDF en Arabe pour vérifier vous-même :

thumbnail of Muwataa-

(Cliquez sur l’image pour ouvrir le PDF dans votre navigateur)

 

Articles Connexes :

Mars 632 – Celui dont j’étais le seigneur, Ali est son seigneur

LEAVE A REPLY