Les noms des califes Abu Bakr et Omar écrits sur le soleil

Les noms des califes Abu Bakr et Omar écrits sur le soleil

1348
0
SHARE

— début de la traduction —

D’après Abu Hourayara, le prophète a dit : la nuit où on m’a emmené chez Dieu [1], j’ai vu le soleil se faire tirer de l’Est vers l’Ouest et sur son front deux lignes écrites. J’ai demandé à l’ange Gabriel à leur propos. Il a répondu :

– La première ligne dit : il n’y a qu’une seul Dieu qui est Allah, Mohammed est son prophète et Abu Bakr est le plus tendre

– La seconde ligne dit : il n’y a qu’une seul Dieu qui est Allah, Mohammed est son prophète et Omar le plus sage

— fin de la traduction —

 

Notes de traduction :

[1] : C’est la nuit dite du « Israa » décrite partiellement dans la Soura coranique du même nom (soura 17)

 

Page(s):

Abu-Bakr-Omar-soleil-g

Cliquez pour agrandir

 

Source:

Nouzhatou al Majaliss

De : Abd al-Rahman Al-Saffouri (mort en 1489)

Volume 2, page 154

NB: Cet historien de la Mecque a tellement abusé dans le cirage de bottes des califes qu’il a fini par perdre toute crédibilité même chez les sunnites qui le trouvent embarrassant. Ses livres qu’on trouve sous forme de manuscrits sont difficiles à lire (du texte au kilomètre sans la moindre ponctuation) valent le détour parce qu’ils montrent une mentalité qu’on retrouve sous d’autres formes dans tous les livres de l’islam sunnite.

 

Analyse:

Il y a une véritable obsession chez les musulmans à montrer qu’Abu Bakr est un homme tendre. Quand on ouvre le Mousnad d’Ahmed, Abu Bakr est toujours cité en pleurant. Ces formulations maladroites ont du mal à balancer les nombreux récits historiques qui décrivent les massacres commis à ses ordres. Il aimait particulièrement bruler les gens vivants.

Omar est décrit, même dans les livres des salafistes, comme un crétin brutal. Il frappait les femmes, torturait les gens qui posaient trop de questions et inspirait la terreur aux plus faibles que lui.

Plus bas dans la page, le prophète dit qu’au paradis il a vu un fleuve avec 70’000 arbres, composés chacun de 70’000 branches. Chaque branche comporte 70’000 feuilles et sur chaque feuille une belle houri prête pour celui qui aime Abu Bakr et Omar. On parle ici de 343’000 milliards de houris !

Pour ces mêmes personnes il a vu également des chevaux « qui ne pissent pas et qui ne chient pas » et dont la moitié du corps et constituée de pierres précieuses.

Encore une fois, on voit que la déclinaison sunnite de l’islam n’est rien d’autre qu’un culte voué aux hommes de pouvoir.

 

Télécharger le livre PDF en Arabe pour vérifier vous-même :

thumbnail of Nouzhat-al-Majaliss-volume-2

(Cliquez sur l’image pour ouvrir le PDF dans votre navigateur)

 

Articles Connexes:

Le Caliphe Omar frappe des femmes encore

Le Caliphe Omar frappe Aicha la femme du prophète

Le caliphe Abu Bakr ordonne de bruler des gens vivants

LEAVE A REPLY