Boukhari : Le prophète menace de bruler les maisons des gens

Boukhari : Le prophète menace de bruler les maisons des gens

601
1
SHARE

— début de la traduction —

6 – Chapitre des bienfaits de la prière en groupe

626 – Omar bin Hafs nous a parlé, d’après son père : al-Aamach a dit : qu’Abu Salih a dit, d’après Abou Hourayara que le prophète a dit :

Il n’y a pas une prière plus lourde pour les hypocrites que celle du lever du soleil et celle de tard le soir. Et s’ils savaient les bienfaits de ces prières, ils y seraient venus en rampant. J’ai pensé demander au muézin de lancer {la prière}, puis je demande à un homme d’être imam, puis je prends du feu et je vais bruler {la maison de} celui qui n’est pas venu pour la prière [1].

— fin de la traduction —

 

Notes de traduction :

[1] : voyez également le hadith 618, page 231 (le premier du chapitre sur la prière en groupe) où le prophète des musulmans dit à peu près la même chose selon une chaine de narration différente mais qui se termine chez Abu Hourayara : « … je demande que du bois soit coupé, puis j’ordonne qu’on appelle à la prière, puis j’ordonne à un homme d’être imam, puis je vais vers des hommes et je brule leurs maisons et eux dedans… »

 

Page(s):

Boukhari-page-234

 

Cliquez pour agrandir

 

Source:

Sahih Boukhari

De : al-Boukhari

Page 234 (chapitre sur la prière en groupe)

 

Analyse:

Depuis toujours, les gens de toute condition, ont prié Dieu dans leurs moments difficiles. Peu importe la définition qu’ils donnaient à cette divinité, elle restait pour eux une force supérieure à laquelle ils s’adressaient à leur manière.

Dans l’islam, cet acte a totalement changé de nature. Il est devenu obligatoire de prier, cinq fois par jour, en public et a un endroit précis. On voit dans ce hadith que la menace de mort n’était même pas au sujet de gens qui ne font pas la prière (elle aurait été déjà incompréhensible) mais  cette menace est pour ceux qui choisissent de prier Dieu chez eux dans l’intimité de leur foyer.

Durant le règne du califat Abbasside durant lequel Sahih Boukhari a été écrit, l’establishment politico-religieux avait décidé d’investir sur les mosquées. C’est à cette époque qu’on en voit fleurir à tout coin de rue et elles deviennent de plus en plus grandes. Elles avaient deux rôles : d’abord, elles permettaient de dispenser la propagande du califat. Nous sommes à une époque où il n’y a pas de télé, il faut donc réunir les gens dans un endroit pour les endoctriner.

L’autre raison est que la prière est devenue un appel et un comptage comme dans les prisons de haute sécurité. La paranoïa des coups et des révolutions poussait à transformer la société en prison. Et cinq fois par jour, il fallait réunir la population et compter tout le monde.

Dans ce hadith, nous nous éloignons du début de l’islam avec des versets comme le 88:22 : « et tu n’es pas un dominateur sur eux. » (Voir verset). Là, c’est un autre discours. Le discours des périodes de force. C’est fini le « je t’avertis et toi tu fais ce que tu veux ». Maintenant, c’est soit l’obéissance absolue, soit la mort.

 

 

Télécharger le livre PDF en Arabe pour vérifier vous-même :

thumbnail of Sahih-Boukhari-complet

(Cliquez sur l’image X Abi Hourayarapour ouvrir le PDF dans votre navigateur)

 

Articles Connexes:

Le caliphe Abu Bakr ordonne de bruler des gens vivants

Omar menace de bruler la maison de, Fatima, la fille du prophète

1 COMMENT

LEAVE A REPLY