Omar ibn al-Khattab frappe sa soeur jusqu’au sang

Omar ibn al-Khattab frappe sa soeur jusqu’au sang

259
2
SHARE

—- Début de la traduction —-

11594 – Fatima bint al-Khattab bin Nafil al Qoraychiya al-Adawiya, la sœur d’Omar [1]

[…]

J’ai demandé à Omar au sujet de sa conversion à l’islam. Il a dit :

– Je suis sorti trois jours après la conversion de Hamza et j’ai rencontré untel fils de untel al-Makhzoumi [2] et je l’ai interpellé “tu as renié  la religion de tes parents pour aller à la religion de Mohammed ?”

Il a alors répondu : “Des gens beaucoup plus proches de toi que moi l’ont fait!”

J’ai répondu : “tu parles de qui ?”

Il a répondu : “Ta sœur et ton gendre!”

 

J’ai donc été chez eux. J’ai trouvé la porte fermée mais je pouvais entendre des bruits à l’intérieur. On m’a ouvert et je suis rentré.

Je lui ai dit : “quelles sont ces rumeurs qu’on me rapporte ?”

Elle a dit : “je n’ai rien entendu”

Et nous avons continué à nous disputer jusqu’à ce qu’elle ait pris sa tête entre ses mains et elle a dit :

– Je le fais malgré toi !

Omar a dit : j’ai eu honte quand j’ai vu le sang…

— Fin de la traduction —

 

Notes de traduction :

[1] : on parle ici d’Omar ibn al-Khattab al-Adawi qui sera plus tard le second calife

[2] : ainsi écrit dans le texte original « Foulane bin Foulane al-Makhzoumi ». Probablement al-Walid bin al-Walid bin al-Moughayra al-Makhzoumi [wiki: ar]. Le “Foulane” ici remplace un prénom qui revient deux fois. Cet homme avait le même prénom de son père. On connait un autre membre de sa famille « Khaled », c’est-à-dire Khaled ibn al-Walid qui sera mercenaire du calife Abu Bakr plus tard et brulera des villages entiers pour lui.

 

Page(s) :

Al-Issaba-Volume-8-page-271

Cliquez pour agrandir

 

Source :

Al Issaba fi Ma’arifat al-Sahaba

De : Ibn Hajjar al-Askalani

Volume 8, page 271

 

Analyse :

Nous voici encore dans une histoire un peu tronqué où Omar joue un rôle qu’on lui connait bien : frapper les femmes.

Ce livre est une source de premier choix chez les musulmans quand il s’agit de connaitre la vie des gens ayant vécu autour du prophète. Quand on le cite, on dit juste « al-Issaba » et tout le monde sait de quoi en parle. Ibn Hajjar est un des piliers du sunnisme : c’est lui qui a écrit le fameux « Fat’h al-Baari » dans lequel il explique Sahih al-Boukhari.

C’est Omar qui parle et nous sommes à la période avant sa conversion à l’islam. Mais à travers les sources, on voit que sur plusieurs décennies – avant et après son islam – il va toujours avec une relation de violence envers les femmes. Ni l’islam, ni l’âge, ni l’accès au pouvoir plus tard ne le changeront. Au moindre problème, on le voit surgir gourdin a la main pour sévir.

Les auteurs, les sources, les narration s’accumulent et sont toutes cohérentes avec son personnage.

Le problème est qu’il a été élevé en modèle dans les nations arabo-musulmanes. Des jeunes filles sont littéralement amoureuses de lui tellement le battage médiatique et la propagande continuent à le glorifier. Mais son modèle est néfaste pour la société. La violence contre les femmes dans les pays musulmans ne vient pas par hasard….

Pour plein d’auteurs sunnites, Omar ibn al-Khattab est un quasi-prophète (d’autres articles viendront prouver ce point). Puis pour tous les sunnites, il est officiellement au-dessus de la justice divine qui on le sait – en islam – est à deux vitesses. Allah ne juge pas les califes.

 

Télécharger le livre PDF en Arabe pour vérifier vous-même :

thumbnail of Al-Issaba-Volume-8

(Cliquez sur l’image pour ouvrir le PDF dans votre navigateur)

 

Articles Connexes : 

Le Calife Omar torture des servantes

Le Caliphe Omar frappe des femmes encore

Le Caliphe Omar frappe Aicha la femme du prophète

 

 

 

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY