Licite de tuer les femmes, les enfants et les musulmans

Licite de tuer les femmes, les enfants et les musulmans

2089
1
SHARE

— Début de la traduction —

Il est licite d’attaquer les mécréants la nuit et de les frapper avec le mangonneau et le feu et de couper leur eau même si ceci implique de gâcher les femmes et les enfants. Ceci conformément à ce qu’à rapporté Al Saab ibn Jouthama qui dit :

  • j’ai entendu le prophète recevoir une question au sujet des maisons des idolâtres qu’on attaque la nuit. Peut-on atteindre leurs femmes et leurs enfants ? Il a répondu « ils [les femmes et les enfants] en font partie [des idolâtres] ». Hadith faisant consensus [rapporté dans Sahih Boukhari et Sahih Muslim].

Il est rapporté d’après Ali [quatrième calife] que le prophète a attaqué les gens de la ville de Taëf au  mangonneau.

Si parmi eux [idolâtres] il y avait des musulmans et qu’il était possible de conquérir sans mangonneau, alors il n’est pas licite d’utiliser cette arme. Le mangonneau causera la mort non nécessaire de musulmans. Par contre, si le mangonneau est nécessaire à la conquête, il est permis [de l’utiliser et de tuer des musulmans], parce qu’interdire le mangonneau ralentirait le djihad.

— fin de la traduction —

 

Page(s) :

Ph

Nh

Cliquez pour agrandir

 

Source :

Al Kaafi

De : Ibn Qodama

Volume 5 pages 478 & 479

Remarque : attention à ne pas confondre le Kaafi de Ibn Qodama (sunnite) avec le Kaafi de Al Kolayni (chiite). Ces deux livres sont différents et n’ont aucune relation entre eux.

 

Problème :

Ce texte montre que depuis l’origine, le djihad n’est rien d’autre que du terrorisme dont le but est la conquête sans la moindre considération pour les vies humaines. Le mangonneau est une arme de bombardement et il est clairement permis de tuer les femmes, les enfants et même les musulmans pour assurer la conquête.

Pour les non musulmans femmes et enfants, le terme utilisé n’est pas tuer mais « gâcher » (itlaaf). La raison est que ces derniers sont considérés comme une marchandise qui sera prise en butin et partagée. (voir cet article aussi).

On voit bien également qu’Ibn Qodama ne parle pas de sa tête mais justifie l’horreur de ses propos en se reposant sur les Sahih de Boukhari et Muslim. Ces deux livres sont considérés comme les « plus vrais après le Coran » par les musulmans. Il est donc difficile d’attaquer un discours extrémiste qui les utilise comme référence.
Télécharger le livre PDF en Arabe pour vérifier vous-même :

thumbnail of alkafi5

(Cliquez sur l’image pour ouvrir le PDF dans votre navigateur)

Articles Connexes :

Le caliphe Abu Bakr ordonne de bruler des gens vivants

1 COMMENT

LEAVE A REPLY