Ibn Omar: “écoute comme si tu étais un âne”

Ibn Omar: “écoute comme si tu étais un âne”

938
2
SHARE

Début de la traduction

7798 – Nous avons été informés par Waki’a [1], d’après Sofiane [2], d’après Mansour, d’après Moudjahid [2] qui a dit : un homme a demandé à Ibn Omar [4] s’il doit faire la prière derrière un imam durant le mois du Ramadan ? Il a répondu : écoute comme si tu étais un âne.

Fin de la traduction

 

Moussanaf-Ibn-Abi-Chayba-vol3-p359

Cliquez pour agrandir

 

 

Notes de traduction

[1] : Waki’s Ibn al Jarah. Né en 128 ou 129 de l’Hégire. Environ 746 de notre ère. Irak.

[2] : Sofiane sans autre précision quand on parle de Waki’a est toujours son maitre Sofiane al Thawri (97 – 161 Hégire)

[3] : Moudjahid Ibn Jabr. A vécu entre 21 – 104 Hégire ou 642 – 722 de notre ère. N’a pas connu le prophète [il est né après la mort de ce dernier]. Est souvent cité dans les chaines de narration des hadiths et autres propos qu’on trouve dans les livres sunnites mais aussi chiites. Les deux écoles le respectent et le considèrent comme une source fiable. Comme lui-même n’a pas connu le prophète, on ne trouvera jamais une chaine de narration « d’après Moudjahid d’après le prophète ». On va souvent trouver Aicha, ou Ibn Abass ou Ibn Omar intercalé entre lui et le prophète.

[4] : Abdullah Ibn Omar Ibn Al Khattab : nom à retenir. Il revient très souvent dans les livres des hadiths y compris Sahih Boukhari et Muslim. C’est le fils d’Omar Ibn al Khattab, le second calife. En termes de promotion de la mentalité et de la culture du califat dans l’islam, il serait l’équivalent d’Aicha. Aicha – en plus d’être l’épouse du prophète – était la fille du premier calife.

 

Source :

Moussanaf Ibn Abi Chayba

De : Ibn Abi Chayba

Tome 3, page 359

NB : les histoires d’Ibn Abi Chayba sont souvent référées d’après leur numéro d’ordre dans son livre. Comme ici 7798. Il n’est pas recommandé de faire confiance à cette numérotation parce qu’elle change d’une édition à l’autre.

 

Problème :

Illustration parfaite de la mentalité des gens de pouvoir et de leurs proches. Ils souhaitent que les gens se comportent comme des ânes et abandonnent toute réflexion et conscience propre.

Notez le renvoi en bas de page au sujet de cette histoire: il est dit que sa chaine de narration est de niveau « sahih » (authentique).

 

Télécharger le livre PDF en Arabe pour vérifier vous-même :

thumbnail of Mousanaf-volume-3

(Cliquez sur l’image pour ouvrir le PDF dans votre navigateur)

 

Articles Connexes:

Le Caliphe Omar maudissait ceux qui posaient des questions

Le Caliphe Omar torture un homme qui pose des questions sur le Coran

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY