La guerre civile (fitna) inscrite dans les gènes du califat

La guerre civile (fitna) inscrite dans les gènes du califat

517
0
SHARE

— début de la traduction —

15 – Chapitre : si deux califes reçoivent une allégeance

61 – (1853) – Et Wahab bin Baqia al-Wassiti m’a dit que, Khalid bin Abdallah a dit d’après Al-Jourayri, d’après Abi Nadhra, d’après Abi Saïd al-Khoudry qui a dit :

Le prophète a dit : « si deux califes reçoivent une allégeance, tuez l’un des deux »

— fin de la traduction —

 

 

Page(s):

muslim-899

Cliquez pour agrandir

 

Source:

Sahih Muslim

De : Muslim ibn al-Hadjaj

Page 899 (chapitre sur l’Emirat / Gouvernance, hadith 1853)

 

Analyse:

L’islam n’a jamais réussi à inspirer un système politique stable. Le système de califat comporte les graines du totalitarisme et de la guerre civile dans sa propre définition.

Le système est basé sur la « bay’aa ». Une allégeance que le calife doit obtenir de gré ou de force pour se maintenir au pouvoir. Les gens qui ne font pas cette « bay’aa » sont tués en masse et ceci depuis le premier calife Abu Bakr.

Si plusieurs califes sont reconnus par les gens, ils vont s’entretuer – comme l’indique le hadith – jusqu’à ce qu’il n’en reste qu’un seul.

La société musulmane est déjà gangrenée par les violences sociales, ethniques, religieuses… et ce genre de hadiths viennent encore encourager la violence politique. En plus d’encourager le meurtre, il est vague dans sa formulation « tuez l’un des deux », mais lequel ? C’est, en fait, les partisans de l’un contre ceux de l’autre et celui qui reste en vie “gagne”. Dans la région méditerranéenne, les Grecs avaient déjà inventé la démocratie 1300 ans avant l’arrivée de l’islam et de ses pratiques contraires à la paix et l’ordre civil. Pour une religion qui prétend chasser la fitna, elle fait exactement l’opposé.

 

Télécharger le livre PDF en Arabe pour vérifier vous-même :

thumbnail of Sahih-Muslim

(Cliquez sur l’image pour ouvrir le PDF dans votre navigateur)

 

Articles Connexes :

An 632 – Terreur et luttes de pouvoir au lendemain de la mort du prophète des musulmans

An 683 : Le califat massacre les compagnons du prophète des musulmans

Le caliphe Abu Bakr ordonne de bruler des gens vivants

An 658 – Le fils du calife Abu Bakr brulé dans un âne par le calife Muawiya

LEAVE A REPLY