Allah se couche sur le dos et croise les jambes

Allah se couche sur le dos et croise les jambes

144
3
SHARE

— Début de la traduction —

….. (18) Nous a avons été informés par :

  • Djaffar ben Soulayman al Nawfali
  • et Ahmed bin Rachdine al Misri
  • et Ahmed bin Daoud a-Maki

Ils ont dit que :

  • Mohammed ben Falih a dit
  • Que son père a dit
  • Que Said bin al-Harith a dit
  • Que Abid bin Hanine a dit:

Partons O bin Hanine chez Abi Saïd al-Khidri [1] parce que j’ai entendu dire qu’il était malade. Quand nous sommes arrivés chez-lui, nous l’avons trouvé couché sur le dos et posant sa jambe droite sur sa jambe gauche.

Nous avons salué et nous nous sommes assis. A ce moment Qatada bin al-Nouaman [2] a porté sa main sur la jambe d’Abi Saïd et il l’a pincée très violement. Ce dernier s’écria :

  • O toi l’homme ! Par Allah tu m’as fait très mal !

Qatada lui répondit :

  • Je l’ai fait exprès ! Le prophète a dit : « quand Allah a fini la création, il s’est jeté sur le dos et il a posé une de ses jambes sur l’autre. Et Il a dit : il ne faudrait pas que quiconque de mes créatures fasse cela ».

Abi Saïd répondit :

  • Je ne voulais pas commettre de crime. Par Allah, je ne le referais jamais.

— Fin de la traduction —

Tabarani-Vol-19-page-13

Cliquez pour agrandir

 

Notes de traduction :

[1] : dit aussi : Saad ben Malik ben Sinane. Un des compagnons du prophète. Sahih Boukhari et Sahih Muslim rapportent de nombreux hadiths d’après lui. [wiki : ar, fr, en]

[2] : un des compagnons du prophète. Revient souvent dans les hadiths surtout chez Ahmed ibn Hanbal. [wiki: ar, en]

 

Source :

Al Moujjam al Kabir

De: Al Tabarani

Volume 19, page 13

 

Analyse :

Donc voilà, Abi Saïd est malade et deux amis vont lui rendre visite. Ils trouvent un certain Qatada qui agresse le malade sous leurs yeux lui reprochant sa position.  L’histoire ne le dit pas, mais le premier est de la tribu des Khazjadj et le second de celle des Aouss. Les deux clans ont connus des guerres sanglantes avant même l’arrivée de l’islam. En même temps, ils sont demi-frères ! Ils ont la même mère mais leurs pères sont différents.

Ici, on apprend donc qu’Allah se couche sur le dos et croise les jambes. Ce genre de récits donnant un corps humain à Dieu sont courants dans la branche sunnite de l’islam. Chez les Soufis ou bien chez les Chiites, il n’y a rien comme Dieu et il est interdit de le faire ressembler à la création (verset 41:11)
Coran soura 42 verset 11

Mais il faut aller chez Ibn Taymiyya et autres auteurs salafistes pour apprendre qu’Allah est un bonhomme dont ils décrivent la tête, les cheveux, les habits et même les chaussures.

 

Télécharger le livre PDF en Arabe pour vérifier vous-même :

thumbnail of Tabarani-Vol-19

(Cliquez sur l’image pour ouvrir le PDF dans votre navigateur)

 

Articles Connexes:

L’utérus prend Allah à la taille

Tabari : Quand Allah rigole et qu’on voit ses molaires…