An 651 – Traitrise et massacre sur un jeu de mots

An 651 – Traitrise et massacre sur un jeu de mots

613
1
SHARE

— Début de la traduction —

Les gens du fort on demandé la paix en échange de se rendre. Il leur a promis la paix et qu’il ne tuera pas un seul homme parmi eux.

Ils ont donc ouvert le fort. Il les a tous tués tous sauf un seul homme.

— fin de la traduction —

 

Notes de traduction

[1] : Le pronom renvoi a Saïd ibn al-Aass. C’était le wali de la Koufa (région de l’Irak aujourd’hui). Un proche de la dynastie Omeyyade. Il a poussé les conquêtes vers le nord et vers l’est avec les méthodes sanguinaires classiques du califat : chantage, massacre, esclavage, pillage… etc.

Saïd ibn al-Aass venait d’être nommé wali de la Koufa en remplacement d’Al-Walid Ibn Oukba qui venait guider la prière ivre et vomissait sur les murs des mosquées (voir article depuis Sahih Muslim en cliquant ici)

 

Page(s) :

califat, massacre

Cliquez pour agrandir

 

Source :

Al Bidaya wa al-Nihaya

De : Ibn Kathir

Volume 10, Page 232

 

Analyse :

L’histoire se passe dans le Tabarestan. C’est une région de l’Iran aujourd’hui. Au nord, elle est limitée par la mer caspienne. La ville où il y avait ce fort se trouve sur le bord de la mer. Elle s’appelait Tamissa mais il n’a pas été possible de situer son nom aujourd’hui (si elle existe encore du tout).

En tout cas, ce petit bout de texte montre la cruauté, le cynisme et le niveau moral des hommes du califat. Ils vont attaquer des peuples sur leurs propres terres. Peu à peu, avec la terreur, ils avancent. Des gens qui ne savent même pas ce que c’est qu’un musulman, se trouvent mis devant ce choix : aslim, taslam. C’est-à-dire : devient musulman (= reconnait le califat et paye), tu auras la vie sauve. La moindre résistance tourne au massacre collectif.

Ici, ils promettent aux habitants le « amane », c’est-à-dire « la vie sauve » mais ils jouent sur les mots : on ne tuera pas un seul homme. Puis, quand les habitants sortent en confiance, ils sont massacrés et « un seul homme » est laissé en vie.

Enseignez la vérité du califat à vos enfants si vous ne voulez pas que des groupes terroristes vous les prennent.

Télécharger le livre PDF en Arabe pour vérifier vous-même :

thumbnail of Bidaya-Nihaya-vol-10

(Cliquez sur l’image pour ouvrir le PDF dans votre navigateur)

 

Articles Connexes :

An 683 : Le califat massacre les compagnons du prophète des musulmans

An 683 : Les violeurs du califat attaquent Médine

1 COMMENT

  1. Vraiment des pourritures que les califes arabes…

    L’état islamique représente parfaitement les califes arabes. Le problème, c’est les masses musulmannes qui sont endoctrinées pour aimer et adorer ces criminels.

LEAVE A REPLY